Les routiers pourraient passer 86 heures en camion

19
05月

运输。 LeParlementuropéen检查aujourd'hui un projet d'allongement deladuréedutemps de travail des chauffeurs routiers,dont la limiteestdéjàdecinquante-six heures。

LaCommissioneuropéennen'enfinit pas de vouloir allonger le temps de travail des司机服务员。 Cetaprès-midi,la commission emploi et affaires sociales duParlementeuropéentempareraune proposition de directivevisantàmodifiercelle de 2002relativeàl'amenénagementdutemps de travail despersonnesexénagementdesumpitésmobilesde transport routier»。 Ce texte,s'ilestconsperé,permettra au patronat de contourner la limite maximale de cinquante-six heures de travail,en vigueur aujourd'hui。 Ilcréeeneffetunrégimedérogatoirepourles travailleurs dits«indépendants»qui pourront travailler quatre-vingt-six heures hebdomadaires。 Curieusement,ce texteavaitdéjàétéprésentéunepremièrefoisauxdéputéseuropéensquil'avaientrejeté,en mai dernier。 Sansdouteregonfléeparla progression du Partipopulaireeuropéen(PPE,droite)lors du dernier scrutin de juin,laCommissionespèlfarvenircette fois-ciàsesfins。

Relance

倾销社会

Dans unenoteadresséeauxparlementaires membres de la commission emploi et affaires sociales,laFédérationeuropéennedestransports(ETF)leur demande de rejeter le projet-directive。 L'ETF,qui regroupe les syndicatsdesalariésdusecteur des transports en Europe,estime en effet que ce texte va«relancer le dumping social»。 Le projet de directiveneprévoitpasde revenir surladuréemaximaledu temps de conduite,qui varie entre neuf et onze heures par jour suivant l'organization du travail。 Mais la Conduite n'est pas laseuletâcheeffectuéeparles chauffeurs。 Tâcheprincipalepour les conducteurs qui parcourent de longues distance,elle n'occupe qu'une part minoritaire du temps de travail des chauffeurs de la distribution。 Ceux-ci se consacrant essentiellementauxactivitésdechargement etderemémentmentoula la relation avec le client。 Dans ce cas-là,laduréedutemps de travail,qui englobe le temps de conduite et letempsconsacréauxactivitésadmores,est le seul garde-fou qui limite l'exploitationdessalariésparle patronat routier。 C'est ce verrou-làque提议de faire sauter aujourd'hui la Commission。

Problèmesdesécuritéroutière

Officiellement,l'allongement deladuréedutemps detravailàquatre-vingt-six heures hebdomadaires ne attennerait que les travailleurs«indépendants»。 C'est-à-dire ceux pour qui il n'existe pas de lien de subordination avec un employur,comme c'est le cas pour lesconducteurssalariés。 Reste que,comme le soulignent les syndicats,le patronat routier n'auraqu'àtransformen faux«indépendants»sessalariéspourbénéficierdunouveaustatutdérogatoire。 et ce d'autant plus facilement que,relèvel'ETF,le projet de directive,contrairement auxintentionsaffichéesparlaunopeerururopéenne,«n'offre aucun instrument,aucunmécanisme»qui permettededébusquerle recours abusif au statut deconducteurindépendant 。

L'ETF n'est pas laseuleàs'opposerau projet de directive。 Dans un courrier qu'ilaadresséauxorganization syndicales,ledéputédela GUE,Patrick Le Hyaric,quisiègeansla commission emploi et affaires sociales duParlementeuropéen,lesaassuréesde«sa fermeoppositionàtoutemesure augmentant le temps de travailetréduisantletemps de repos ou diminuant la norme nocturne»。 Déterminéàobtenirle rejet de ce projet par la Commission,l'élucritiqueuneidéequivaaccroîtreledumping social,tout enallantàl'encontredesimpératifsdesécuritéroutière。

皮埃尔 - 亨利实验室

[Notre dossier Europe sociale->