Vers une showseuropéennecontrele dumping

19
05月

LaFédérationeuropéennedestravailleursdubâtimentetdu boisappelleàunemanifestationàBruxellesle 23 janvier prochain。

«Salairesimpayés,条件de vie inhumaines,条件de travail dangereuses,aucune protection sociale:telle est laterribleréalitéquotidienne destravailleursdétachés»,dénoncelaFédérationeuropéennedestravailleursdubâtimentetdu bois(FETBB),qui appelle le 23 janvier prochain àun表现àBruxelles。 Quelque 5000salariésdela construction de divers支付de l'Unioneuropéennessusatte的倾倒非倾销社交。 «Ce qui est nouveau,c'estquemêmelessyndicats des pays de l'Estsontintéresséspourparticiper,carilsreçoiventdeplus en plus de plaintesdesalariésquiontétésurexploitésnenétachement»,seféliciteWernerBuelen,secrétairepolitique de FETBB。

La mobilization se don don pour but de peser sur les discussion quiontcommencéàl'automneauParlementeuropéen,et devraient se poursuivre plusieurs mois encore,surlesrèglesencadrantledétachementdessalariésenEurope,qui attenne aujourd'hui environ 1 million de travailleurs par an。 LaCommissioneuropéenneraprésentéenmars une proposition de directive d'exécution,censée«re​​nforcer la protection destravailleursdétachés»et apporteruneréponseauxsituation abusives»,enprécisantlesdispositions de la directive 96/71 de 1996. Letexteprévoit niessériedemesures sur l'informationdesaslariés,lacoopérationentrepays,deléfinitiondudétachement,etlaresponsabilitédudonneur d'ordres qui faitappelàunsous-traitant d'un autrepaysuropéen。 «C'est une proposition technocratique,qui n'aura pas d'effet sur le terrain,dénonceWernerBuelen。 La Commission veut montrer qu'elle fait un effort,mais elle求le le minimum du minimum car en son sein,les forces qui valorisent lalibrecompétitionetledéveloppementdumarché,sont dominantes。 »Demême,laConfédérationeuropéennedessyndicats(CES),quiéclameunerévisiondela directive de 1996 et non une simpledirectived'exécution,estime que lesmesuresenvisagéessontinsuffisantes pour«garantir le respect des droits des travailleurs»。 «Il ya despistesintéressantes,mais nous demandons un renforcement des dispositions,qui sont trop faibles»,expliqueSéverinePicard,conseillèreruidiquede la CES。

FD