Le suicide d'Un cadre de La Poste reconnu comme accident du travail

19
05月

Le suicide d'uncadreratégiquedugroupeenfévrieraétéreconnucomme“accident du travail”par la Caisse primaire d'assurance maladie(CPAM)du Val de Marne,anannoncé,mardi31décembre,la CGT。

Le syndicat rappelle que fin septembre,l'inspection du travailavaitestimédansuncourrieradresséauComitéd'hygiène,desécuritéetdes conditions de travail(CHSCT),que ce geste avait“bien un lien fort”avec le travail。

L'inspecteur du travailavaitracontéqu'enoctobre 2012,cet ancien journaliste,qui travaillait depuis une dizaine d'annéesàladirection de la communication du groupe,s'étaitvuconfierlintérimdela directiondesmédiasinternes,ce quiavaitété“unepériodeéprouvanteettrèsanxiogènepourlui”。 La charge detravails'était“beaucoup accrue”et l'ambiance dans le service“fortementdégradée”。 «Au respect decesélémentsetsanspréjugerdesfindings de l'enquêtedepolice dont le travail n'est pasterminé,ilapparaîtqu'ilya bien un lien fort entre le geste fatal(du cadre)et son travail,ce qui devraitconduireàreconnaîtresondédécèsenaccident du travail»,indiquait l'inspecteur,appelant LaPosteàfaireconnaîtreaposition。 Cecadrestratégique,â€de 51 ans,s'étaitsicicidéaprèsunrrêtmaladie,liéàunsyndrome d'épuisementprofessionnel(“burn-out”)。

>>> Lireletémoignagedesa femme:

Soluredéeparl'AFP,l'entreprise aindiquéqu'ellen'ava“the cere jourpasreçulala notification deladécisiondela CPAM”,cependant si celle-ci“concluaiteffectivementàcongnnaîtrequece drame constituait un accident de travail,La Poste en prendrait acte et n'en ferait pas appel“。 En septembre,unrapportréaliséparle cabinet d'professional Cateis,mandatéparleCHSCTaprèsledrame,avait conclu quelapréventiondesrisquespsychosociauxn'étaitpassuffisanteausiège。

Lire aussi: