Un sursis qui ne sauvera pas les613salariésdeLFoundry

19
05月

Le fabricant aixois de semi-conducteurs LFoundryaétéplacéjeudien liquidation judiciaire aveccessationimédiated'activitécejeudi par le tribunal de Paris de Paris。 LeministèreduRedressement productifanéanmoinsrarachéundélaisupplémentairedetrois moispourdénicheruneoffre dereprisecrédible。

Comme le craignaient les syndicats,le tribunal de commerce de Paris,prononcélaliquidation judiciaire“sans maintien d'activité”,de lavoundry。 Les613salariésdevraientrecevoir sous 15 jours ou 3 semaines leurs lettres de licenciement。 Malgréunpremier refus du tribunal de commerce,leministèreduRedressement productif aannoncédanslaoiréeavoirobtenu un sursis de trois mois,qui ne sauvera pas les emplois mais permettra de maintenir l'outil industriel dans l'attente d'unéventuelcareneur 。

Cedélaidevraitêtremisàlivepour confir le la manifeation d'intérêtprésentéele19décembredernierenétéanceutedent par une entreprise californienne de micro-électronique,soulignéleministère。 Cette manifestation d'intérêt,jugée“crédible”,avaitétéassortied'une demande de poursuite de l'activitépendanttrois mois。 D'autres repneurs potentielspourraientégalementsemanifester durantcettepériode。

“C'est une aberration!”

“Ce qui nous enrage,c'est qu'onvadépenser80万pour licencier 600 personnes,alor qu'il nous aurait suffi de 25 million pour pouvoir continuer l'activité,c'est une aberration!”,déniveledéléguéSud Alain Botel de Sud。 “on en veutauxAméricainsd'Atmel(l'ancienpropriétaire)de nous avoirvendusàdesescrocs et de ne pas avoir su prendreleursresponsabilitésennousaidantàtenirquelques mois,on en veut aux actionnaires allemands de nousavoirpupés, et on en veut aussi au gouvernement qui aurait pu nous aider“,a desoncôtéréagiauprèsdel'AFP Patrick Chini,déléguésyndicalCFDTetsecrétaireducomitéd'entreprise。 Aprèsl'annonceduministère,Michel Millo,égalementdela CFDT,déclaréjeudisoiràl'AFPque“le fait que l'entreprise ne ferme pas encore est une lueur d'espoir,une bonne base,mêmesinous ne sautons pas de joie car nous seronsauchômagetrèsbientôt“。 Alain Botel estime qu'il faudrait conserver sur place“entre 30 et 50 emploispourpréserverl'activité”。

Larésistances'organise

Selon les syndicalistes,“il est hors de question de laisser tomber cette usine qui est survival et a des clients”。 “Nousavonsarrêtélaproduction lasemainedernièrealorsqu'onlançaitdenouveaux produits en fabrication,c'est incroyable”。 Uneassembléegénéraledesalalariésdoitavoir lieu vendredimatinàRousset,sur le site de l'entreprise,pour savoir quelles suites donner deldecécisiondutribunal de commerce。 «Ils ont entendu parler de Fralib,ils vont entender parler de nos actions dans les prochaines semaines»a mis en garde Jean-Yves Guerrini,déléguéCFDT。

En toile de fond,une affaire d'abus de biens sociaux。 Une information judiciaireaétéouverteen octobre dernier par le parquet de Paris pour abus de bienssociauxaprásladisparition de 20 million d'euros des comptes delasociété:lecomitéd'entrepriseet la CFDT,àl'originede la plainte ,estime que l'argentaététransférédefaçonirrégulièreversle groupe allemandendétressefinancière。 Lessalariésconsidèrentenrere que l'ancienpropriétaireAtmeln'a pas rempli ses obligation,ses commandes devant courir jusqu'en 2014 - au lieu de quoi ellesontétéaccéléréesetterceéessen2013àlademandedupropriétairealmand。