Lilian Thuram:«Il faut avoirunepenséelibre»

19
05月

L'ancien footballeuretprésidentdelafondationÉducationconrerele racismeanmaniél'humoretlndéconstructiondenos conditionnements pour expliquer son engagement。

«Je n'ai pas eu peur。 Ças'estbienpassé»,sourit Lilian Thuramaprèssarencontre avec le public de l'agoralongongéeparunelongueséancededédicace。 «J'espèrequeles gensontdécouverttout le travail que nous menons avec la fondation tout au long de l'année,nos rencontres avec les enfants et les jeunes danslesécoles,leslycéesetlesuniversités。 »

Depuis qu'il araccrochésescrampons,le champion du monde 1998s'estengagédansla lutte contre les discriminations au sein de sa fondation。 Avec un message simple:«Pour construireuneococétéplusjuste,ilfautdéjàprendreconscience de sesproprespréjugéspourlesdépasser。 »«Il faut avoirunepenséelibre»,at-ilmarteléànofoule attentive。

儿子的信息,既有轶事,也有诡计。 Comme celle decettemèrequi,par lettre,lui confie un joursondésespoirdevoir son fils de couleurnoiredétestersapeau。 «C'estextrêmementpravally,glisse Lilian Thuram,visiblementtouché。 Il faut aider cesjeunesàs'acceptertels qu'ils sont。 »Pour cela,pas vraiment besoin de lois nouvelles。 «Il faut toujours les questionner pour pouvoirlesaméliorer,concèdel'invitédel'agora,mais elles existent bien。 »Pour lui,cesrèglesdoiventjusteêtreréellementmisesen pratique。 «Rien de tel pour un enfant que de voirladiversitécheznos dirigeants - je ne parle pas de couleur de peau maisdediversitédansles parcours de vie et dans les milieux sociaux - pour que ce gamin trouve sa place»danslasociété, énonceLilianThuram。

Et quandunéducateurluidemande pourquoi si peu de sportifs de haut niveau s'engagent dans ces combats,humblement,l'ex-footballeuravouélapeur«d'êtrestupide»et de sortir du cadre。 Pourtant,at-ilconcédé,«si plus jeune j'avais pu avoirdesmodèles,j'auraisgagnédutemps»。

CélineAgostini