Sarkozyprêtàgratterle fond des caisses pour Mittal

19
05月

sidérurgie。 Le chef de l'Étatprometdes«aides»。 Et n'envisage aucun suivi des aidespubliquesacordéesssanscontrepartie aux entreprises。

Leçonnuméro1du sarkozysme:en casdedorteépolitique,jouer sur tous les tableaux,quitteàdrelune choice et son contraire。 C'estlaméthodequ'achoisieleprésident,lundi,àGandrange。 Celui qui affirmait,il ya quelques semaines,que les caisses de l'Étatsont«vides»assururéauxsalariésd'ArcelorMittal que«l'État(était)prêtàprendreen charge tout ou partie desinvestissementsnécessaires»au maintien de l'activitédel'aciérie。 Ce double langage n'apaséchappéauxsalariés,chez lesquels la satisf de voir le chef de l'Étatinterkiddans le dossier ledisputaitàlaperxixitésurlessolutionsesquissées。

Perixité正义,puisque hier Christine Lagarde,ministre de l'économieetdes Finances,etéricWoerth,ministre du Budget,sesontadtagésàretivtiviserles propos tenus la veille parleprésident。 Pas问题,ont-ilsexpliqué,que l'État«subventionne»le sauvetage de l'usine de Gandrange。 Il s'agit,ont-ilsprécisé,de«contribueraudéveloppementd'unactivité»。 «On ne peut pas forcer unindustrielàinvestir»,一个正当的Christine Lagarde。 Au sein delamajorité,FrançoisSauvadet,duéputésduNouveau中心主厨,luiaussiexpréreéréserves,估计qu'il ne fallait pas que«les chefs d'entreprise's'exonèrentleleursresponsabilités»。

Selonunerépartitiondesrôlesdésormaisbienrôdée,le chef del l'tt apourtantréitéré,hieràLaRochelle,la position qu'ilavaitplovéelundien Moselle。 «Jepréfèreque(...)les gars puissent travailler,plutôtquede mettre de l'argent pour accompagner des gensenpré-retraiteàresterchez eux»,at-ilrépété。 Nicolas Sarkozy renoue ainsi avec une miseenscèneetunerhétorique«volontariste»dont il avaitlargementusétoutau long de sacampagneprésidentielle。 Le chef de l'Étatespèreinsiretrouverducrédituprèsed'uneopiniontrèsévèresurle bilan de sapolitiqueéconomiqueetsociale。

Maisquellecrédibilitécesvagues promesses d'intervention publique peuvent-elles avoir quand les grands groupes engrangent des milliards d'aides publiques,sanscontrôle,et sans impactavérésurl'emploi? Enaoût2006,le rapport de la Cour descomptesévaluaitlemontant total des aidespubliquesacacitéessen2005 aux entreprises,à60milliards d'euros。

Clotilde Mathieu